ALIA ALI

YÉMEN/BOSNIE/U.S.A

Alia Ali, le langage, l'art et le monde

    Alia Ali, d'origines yéménite, bosnienne, américaine, est une artistes multimédias.


"En tant que femme artiste venant d'Asie occidentale, d'Europe de l'Est, mais aussi citoyenne des États-Unis et culturellement musulmane bien que spirituellement indépendante, mon travail explore les binarités culturelles, remet en question l'oppression culturellement sanctionnée et confronte les barrières dualistes des notions conflictuelles du genre, de la politique, des médias et de la citoyenneté. " - Alia Ali


Ayant voyagé dans soixante-sept pays, vécu dans sept et entre sept et grandi dans cinq langues, son mode de communication le plus confortable est la photographie, la vidéo et l'installation. Ses voyages l'ont amenée à traiter le monde à travers des expériences interactives et la conviction que les dommages de la traduction et de l'interprétation de la langue écrite ont particulièrement désavantagé des communautés, entraînant la menace de leur exclusion, plutôt qu'un moyen de compréhension.


Le travail d'Alia réfléchit sur la politique des notions contestées de linguistique, d'identité, de frontières, d'universalité, de colonisation, de confinement mental / physique et du dualisme inhérent qui existe dans chacun d'eux. Les images présentées ondulent entre photographie, Conte traditionnel et numérique.

À travers les tissus qu’Alia utilise, les imprimés et les figures anonymes défient les normes et les perceptions. Son langage visuel vibre et révèle les expériences qui l'ont façonné. Il cherche à questionner le lieu d'origine des personnes, ainsi que les processus qui nous unissent ou nous séparent. Le travail d’Alia lance également des messages politiques ou identitaires comme prétexte à des questions portant sur les frontières, la dualité, l'illusion et la réalité. L'interprétation varie d'une personne à l'autre, mais se conforme au questionnement. Le spectateur est invité à générer une auto-réflexion, à questionner ses propres connaissances et préjugés. Sa sensibilité agit comme un miroir incontournable.


On retrouve déjà le travail d'Alia Ali dans des collections comme celle de l'université de Princeton, du New Orleans Museum of Art, du British museum et de nombreuses autres collections privées. Son travail a été présenté dans le Financial Times, Snapshot : Borderland by Alia Ali , Le Monde, Vogue et Hyperallergic. Alia a remporté de nombreux prix et a exposé à l'international à la Galerie Peter Sillem à Francfort, à la Galerie Siniya 28 à Marrakech, au Gulf Photo Plus à Dubaï, à PhotoLondon sélection the guardian , à 1:54 Contemporary African Art Fair, au Lianzhou Photo Festival en Chine, au Stedelijk Museum Schiedam Modest Fashion à aux Pays-Bas, le Katzen Museum of Art à Washington DC, le New Orleans Museum of Art exposition de Alia Ali et le Benton Museum of Art du Pomona College exposition Alia Ali . Alia siège également au conseil d'administration de Youth of The Worl Together à Saana, au Yémen, et de Clockshop à Los Angeles, en Californie.


Alia Ali intègre la 193 Gallery en 2021 et présentera son premier Solo Show parisien ainsi que les résultats de sa résidence d’artiste au mois de Septembre.

Dossier de presse
Logo 193 Gallery (500x500).jpg