GONZALO SÁNCHEZ

CHILI

Logo 193 Gallery (500x500).jpg

Oeuvres de Gonzalo Sánchez

Gonzalo Sánchez

(English version below French version)

    Gonzalo Sánchez, également connu sous le nom de “Pikti”, est un artiste né en 1962 au Chili.  Il utilise diverses techniques et matériaux telles que les LEDs, les néons, et des matériaux organiques. Le artlight permet à l’artiste la création de mondes infinis qu’il exprime avec la lumière - et son absence - donnant lieu à une pensée, à des émotions et à des concepts universels.

Le début du travail avec la lumière chez Gonzalo Sánchez Serrano remonte à son enfance, lorsque sa professeur d’art (venue du MIT), Virginia Huneeus, l’encourage à travailler avec des lames recyclées, intervenant avec des acides, des diluants et des matériaux variés, tels que des cristaux broyés, des encres, des résines, etc., pour créer des séries qui ont ensuite été projetées sur des écrans géants avec un projet précaire, produisant des images éblouissantes et grossies. L'exploration était sans fin, tout comme les résultats. Ces premières expériences de lumière projetées sur des médias transparents et intervenus ont définitivement marqué une grande partie de la stratégie et du langage que Sánchez utiliserait sous diverses formes et combinaisons comme canal d’expression.

Sanchez essaie de se poser la question la plus essentielle: qu'est-ce que l'Homme? De la certitude déjà assumée, que la réponse ne sera jamais trouvée. Quant à son contenu, son travail a toujours consisté à laisser la trace des questions archétypales de l’être humain qui ne trouve jamais de réponse mais tout au plus des éclairs de lucidité éphémère qui disparaissent et nous obligent à persévérer, du langage de l’art, une réflexion permanente et éternelle sur ces questions.

Il a réalisé plusieurs expositions individuelles et collectives au Chili et à l'étranger: Art Gallery La Sala, James Gray Gallery (USA), collectif du Musée des Beaux-Arts (conservateur Carlos Montes de Oca), installation à l'aéroport Arturo Merino Benítez, sélectionnée par le répertoire du métro, afin de développer une installation permanente dans une station de métro de Santiago. Son travail intègre la collection de collectionneurs privés au Chili et à l'étranger.

Il a exposé à Paris à la galerie Charlotte Norberg et au musée d'art contemporain de Santiago avec une grande installation multimédia en hommage à George Orwell, où il traite du phénomène des idéologies et de l'aliénation de l'être humain. .

« Geometría Sagrada»

L’artiste revisite les codes de la culture précolombienne de ce qu’on appelle “Cruz Andina” ou “Chakana” correspondant aux figures géométriques synthétisant l’ensemble cosmos-vision des Incas ayant vécu du Chili à la Colombie. Il présente son interprétation des iconographies sacrées des Incas avec des moyens technologiques, des matériaux nobles, et des visions infinies.


Gonzalo Sánchez, also known as “Pikti”, is an artist born in 1962 in Chile. He uses various techniques and materials such as LEDs, neon lights, and organic materials. The artlight allows the artist to create infinite worlds which he expresses with light - and its absence - giving rise to universal thought, emotions, and concepts.

The beginning of work with light at Gonzalo Sánchez Serrano dates to his childhood, when his art teacher (from MIT), Virginia Huneeus, encouraged him to work with recycled blades, intervening with acids, thinners, and varied materials, such as crushed crystals, inks, resins, etc., to create series which were then projected onto giant screens with a precarious project, producing dazzling and magnified images. The exploration was endless, and so were the results. These early experiences of light projected onto transparent and intervened media marked much of the strategy and language that Sánchez would use in various forms and combinations as a channel of expression.

Sanchez tries to ask himself the most essential question: what is man? Of the certainty already assumed, that the answer will never be found. As for its content, its work has always consisted in leaving the trace of the archetypal questions of the human being who never finds an answer but at the most flashes of ephemeral lucidity which disappear and force us to persevere, from the language of the art, a permanent and eternal reflection on these questions.

He has made several individual and group exhibitions in Chile and abroad: Art Gallery La Sala, James Gray Gallery (USA), collective of the Museum of Fine Arts (curator Carlos Montes de Oca), installation at Arturo Merino airport Benítez, selected by the metro directory, to develop a permanent installation in a metro station in Santiago. His work integrates the collection of private collectors in Chile and abroad. He exhibited in Paris at the Charlotte Norberg Gallery and at the Contemporary Art Museum in Santiago with a large multimedia installation in homage to George Orwell, where he deals with the phenomenon of ideologies and the alienation of the human being "Geometría Sagrada".

The artist revisits the codes of pre-Columbian culture of what is called “Cruz Andina” or “Chakana” corresponding to geometric figures synthesizing the cosmos-vision ensemble of the Incas who lived from Chile to Colombia. He presents his interpretation of the sacred iconographies of the Incas with technological means, noble materials, and infinite visions.