José Ángel Vincench

 

Né à Holguin, Cuba, en 1973. Il fréquente l’École Élémentaire des Arts Plastiques de Holguín à Cuba puis l’École Supérieure de la même ville et enfin l’Institut Supérieure d’Art de la Havane.

 

Artiste conceptuel qui, contrairement aux représentants orthodoxes d'une telle tendance, a toujours intentionnellement préféré "altérer" ses œuvres avec des contenus sociologiques, religieux et politiques. Son conceptualisme est guidé par des questionnements sur la vie sociale cubaine. Artiste intellectuel, rationnel et analytique, il tend manifestement à prendre une position critique au sein de l’art. Après avoir élaboré son travail autour des croyances cubaines d’origine africaine, établissant un lien entre le social, le religieux, le rituel et le mythe à partir de l’interprétation de symboles et la composition de métaphores poétiques, l’art est ainsi devenu pour lui une arme de confrontation et de dénonciation, un acte de foi dans la liberté et la démocratie. Vincench a créé et continue de réaliser une des œuvres les plus audacieuses, courageuses  et importantes de l’art contemporain cubain.  

 

En 2019 son travail a été très remarqué à la Biennale de La havane. Des œuvres de José Ángel Vincench appartiennent entre autres aux collections du Musée national des beaux-arts de La Havane, du Frost Museum à Miami, de la Fondation Rubin à New York, de la collection Perez à Miami, de la collection d'art UBS, de la Chris von Christierson Collection de Londres, de la collection Celia Birbragher à Miami, de la CIFO Collection à Miami et à de nombreuses collections privées dans le monde entier.