193_dicokam_SITE_1.jpg

Du 2 Juin au 31 Juillet 2022

Découverte du lexique artistique de
la scène camerounaise 

Sous le commissariat de Mary-Lou Ngwe-Secke

Dans son espace de 350 m2 du 24 rue Béranger, la 193 Gallery part à la découverte du lexique artistique de la scène camerounaise en présentant les œuvres de huit artistes contemporains. Ce panorama éclectique met en lumière tout l’effervescence culturelle du Cameroun qui trouve aujourd’hui une résonance sur la scène internationale.

La scène camerounaise est constituée dit-on de 4 générations, dont la première prend vraiment racine dans les années 40-60. Elle se dessine et s’illumine progressivement avec “les grands” comme Barthélémy Toguo, mais aussi Hervé Youmbi, Justine Gaga, Salifou Lindou, Joël Mpah Doh et bien d’autres. La scène présente une solidarité hors norme et chaque génération vient épauler la suivante et la guider sur les voies de l’art. C’est l’arrivée tardive des premières écoles des Beaux-Arts (vers 2009-2010) qui va former les plus jeunes générations à la “grande manière”, remettant ainsi le figuratif au goût du jour tout en générant des initiatives toujours plus intéressantes. Toutefois, se sont bien les “anciens” qui approfondissent leur formation hors les murs et leur donnent tant bien que mal les clés pour comprendre le monde dans lequel ils.elles sont appelés à évoluer. 

Les artistes de la scène frappent de par leur nombre et leur diversité. Ce n’est toutefois toujours pas ce qui est mis en avant à l’heure où on parle encore de LA scène africaine en oubliant le pluriel qui fait sa force.

Matérialiser sa curiosité est bien l’acte de se déplacer, d’aller voir, interroger, comprendre. Si Vasari à son époque est parti à la rencontre des plus incroyables artistes qui peuplaient les terres de son pays, c’est aujourd’hui à nous de partir recueillir les mots de ces peintres et sculpteurs qui nourrissent une scène encore trop peu étudiée. Il est pour cela nécessaire de suivre les pas des grand.e.s qui nous précèdent et de les aider à porter le flambeau qu’ils ont si vaillamment embrasé.

 

La scène camerounaise est complexe, riche et forte d’une ambiance familiale à toute épreuve. Elle ne s’arrête pas aux frontières du Kamer, et enlace aussi ses enfants de la métropole, qui ravivent des questions toujours plus importantes et frappantes d’humanisme. D’après l’art-iviste Louise Abomba il est nécessaire de se parler d’âme à âme pour comprendre la richesse des artistes camerounais : “Ils sont comme les beignets camerounais, chacun a sa propre forme, sa propre élégance et son goût et indubitablement addictif."

 - Mary-Lou Ngwe-Secke -

medecin callbox wini.jpg

Marcel Tchopwe
 

Leuna 2 .jpeg

Noumbimboo Leuna
New Spirit

Aurélie Djiena, Labyrinthe .jpeg

Aurélie Djiena
New spirit

Alida Ymélé4.jpg

Alida Ymélé
New spirit

Tong Grâce Dorothée, Ndochi, 2022 (1).jpg

Grâce Dorothée Tong
New Spirit

 

Arnold Fokam, The keeper of the last sword fish.jpg

Arnold Fokam
 

Orant #3_HannahArchambault_edited.jpg

Beya Gille Gacha
 

IMG_0638.HEIC

Sesse Elangwe Ngeseli