193_ header site_2.jpg

La 193 Gallery est ravie d'annoncer l'ouverture de son premier espace à Venise avec le cycle d'expositions Colore e Materia, qui se tiendra du 20 avril au 22 octobre, parallèlement à la Biennale Arte 2022 à Dorsoduro 556, un bâtiment magnifique datant du 17ème siècle à côté de l'Académie des Beaux-Arts et à quelques pas de la Fondation Peggy Guggenheim, de la Fondazione Vedova et de Punta della Dogana.

Colore e Materia (Couleur et Matière) est le concept qui regroupe 3 expositions tous les deux mois présentant 8 artistes internationaux qui représentent au mieux la mission de 193 Gallery. À une époque où les peurs et les divisions menacent le sentiment d'unité, nos artistes expriment l'identité et la beauté à travers des textiles et des couleurs vives, différents matériaux, nous entraînant dans un voyage interculturel qui nous réunit tous et toutes.

 

Plus qu'un simple phénomène visuel, Colore e Materia apporte des dimensions émotionnelles et culturelles qui améliorent la communication entre les personnes et représentent des symbolismes forts avec lesquels les artistes peuvent s'exprimer de manière puissante.

ALIA ALI & ALDO CHAPARRO

22 avril - 22 juin

La première exposition du cycle Colore e Materia est l'exposition ...OR WAS IT A DREAM ? Une exposition en duo qui réunira le travail de l'artiste multimédia Alia Ali (Yémen/Bosnie/USA) et le sculpteur Aldo Chaparro (Mexique).

Cette première exposition fait écho à la thématique de cette 59e édition de la Biennale de Venise intitulée Il latte dei Sogni / The Milk of Dreams. Tiré d’un livre de l’artiste et romancière surréaliste Leonora Carrington, ce titre fait référence au monde magique dans lequel la vie est revisitée à travers le prisme de l’imagination.

193_ EXPO - colore e materia - 2022 - invitation - ali chaparro - FINAL (2).jpg

Alia Ali travaille sur des sujets tels que la migration, l'exclusion sociale et l'histoire du colonialisme. Ses photographies sont montées sur du Dibond en aluminium et encadrées tapissées de tissus uniques provenant du monde entier. Elle défie l'oppression culturellement sanctionnée et affronte les barrières dualistes des notions conflictuelles de genre, de politique, de médias et de citoyenneté.


Aldo Chaparro travaille avec une méthodologie à long terme : établir une tension avec les matériaux pour finalement les transformer. Il présentera des sculptures spontanées créées avec différents matériaux comme le fer et le bois.